Qui sont nos membres?

Nouveau membre 2021

Bienvenue à Jeannette Tarantino nouveau membre au

District 44.

Nos membres… nous raconte...

  • Juliette Champagne 

(ancienne présidente du D44)

  • André Sauvé 

 (membre depuis 1998)

  • Sr Marie-Andrée Lafleur
  • Mon amie, Lili


Qui sont nos membres?

Le monde entier est affecté et nos vies sont bouleversées depuis l’annonce de COVID-19. Alors prenons un petit instant en créant des moments de joie lors d’une visite tout en brisant l’isolement social et partageons sur cette nouvelle page de notre site Web intitulée… "Qui sont nos membres? “...une histoire… un fait…une connaissance… une recette… Ajouter des photos à votre histoire et faites parvenir le tout à Denise par courriel à webmestredistrict44@gmail.com

===================================================================



…Nos membres nous raconte….

Ma vie de retraitée

Quelle belle conclusion pour notre vie de retraités qu’on aime à dire “bien méritée”.   Les adieux au travail assidu et au stress sont dans nos souvenirs.  Une fois cette page tournée, nous marchons souvent à l’aveuglette.  L’avenir nous réserve toujours des surprises soit dans notre espace, notre santé, notre environnement.  Malgré toute la science actuelle, nos prédictions manquent souvent  leur cible.  En santé, les tests supplantent notre jugement quant à notre propre condition.  Peut-on y croire?

Nos prévisions logement et nourriture nous semblent remplis avec une pension mensuelle… pas si sûr… Le Citizen note 5,000 $ en plus de pension, nourriture.  Un comptable me disait qu’il fait les impôts d’une personne de 96 ans en résidence : 12,000 $ par mois.  Qui aurait pu s’imaginer un tournant aussi inattendu? En fait, mieux vaut réviser nos prédictions tous les 3 ans.  

Surprise…la pandémie et ses restrictions, qui l’aurait prévue?  Vous en savez la suite.  Dans ce contexte, voici comment j’ai essayé de reprendre mes énergies physiques et mentales.

Depuis 2014, j’ai choisi de faire du bénévolat à la paroisse Notre-Dame de Lourdes, pour travail à la Grotte.  Les deux premières années, j’ai survolé le métier de fleuriste et mille détails pour que le terrain soit attrayant pour les visiteurs du sanctuaire.  Vous ne pourrez pas le croire mais à chaque fête des mères plus d’une centaine de bouquets nous arrivent.  Des fleurs coupées, des fleurs en pot de terre, d’autres sur des blocs d’éponges pour l’humidité. Ces bouquets bien enveloppés de papier couleur et à bon prix.  Tous, très jolis et remplis de sentiments d’hommage envers l’Immaculée!

D’autres équipes s’occupent des lampions tous les jours; 500 gros lampions et autant de petits.  Il y a aussi l’équipe du terrain pour le gazon, les bancs et autres besoins d’entretien. Venez faire un tour à Ottawa, il me fera grand plaisir de vous accueillir si vous passez par ici les lundis ou vendredis.

Croyez-le ou pas, même si j’ai fait du bénévolat toute ma vie, je n’ai jamais eu autant de remerciements que pour ce travail dans la nature. J’ai beaucoup d’aide d’une équipe internationale : deux canadiens-français, deux libanaises, une haïtienne, une vénézuélienne et une vietnamienne. Quelle langue parle-t-on? 

Soyez créateurs… 

Comme plusieurs d’entre vous, le bénévolat peut remplir les besoins normaux de socialiser jusqu’à ce que les robots entrent dans nos résidences. 

À vos souhaits, chers retraités!

 

Juliette Champagne

————————————————————————————————————————


Un retraité impliqué dans sa communauté depuis 1998 

Mon épouse Yvonne et moi sommes installés depuis août 1999 à Repentigny, au Québec, près de nos familles.  Par contre nos deux enfants, Marie-Lynne et Daniel, vivent à Ottawa. RTOERO a formé une unité à Montréal.  Moi, j’ai demandé de remettre ma membriété au District 44.  Aucun regret et je souhaite que plus d’enseignantes et d’enseignants retraités des écoles secondaires se joignent à nous. Ma vie de retraité depuis 1998 fut active et une activité majeure de 2003 à 2017 fut ma participation au THÉÂTRE LYRIQUE DE LA MONTÉRÉGIE (Longueuil).  C’est une occasion pour moi de m’épanouir en vivant ma passion du chant et du théâtre. C’est merveilleux!

J’ai accepté, en arrivant à Repentigny, de devenir RESPONSABLE DU CHANT LITURGIQUE à la paroisse (2003-2020). J’ai également mis sur pied et dirigé une chorale à quatre voix mixtes que j’ai laissée en 2014, tout en continuant, jusqu’en septembre 2020, à préparer les programmes de chants. Maintenant, je fais du bénévolat à la banque alimentaire de la Société St-Vincent-de-Paul.

J’ai eu la chance de faire un certain nombre de voyages organisés en Europe, en Asie et en Amérique du Sud.  Celui qui m’a le plus marqué, c’est celui du Pérou.  Si vous avez l’énergie et la santé, c’est à ne pas manquer.

Bien oui, le temps de la retraite nous a permis, mon épouse Yvonne et moi, de vivre plus intensément notre vie de foi en nous associant à des groupes de cheminement spirituel, à des sessions de formation et d’enrichissement, en accordant plus de temps à notre vie intérieure.    Savez-vous, ce n’est pas une méchante chose, peu importe notre croyance!

Au cours de ces 22 ans de retraite, je vous avoue que je n’ai pas réussi à m’ennuyer une seule fois.  Je vous souhaite la même chose. Je salue toutes les personnes avec qui j’ai travaillé et remercie également celles qui oeuvrent toujours pour la bonne marche du District 44 Région du ciel bleu.

Je garde un merveilleux souvenir de vous et de mes 34 ans à North Bay. 

André Sauvé - (Repentigny - membre du District 44 depuis 1998)

André dans les pièces de théâtre et ses voyages ….

La fille du Tambour-Major                                  Véronique                                                                                                                    La veuve joyeuse

Machu-Picchou                                                                                           Forêt amazonienne                                                                                           Vietnam

==========================================================================================


Originaire de Sturgeon Falls, je n’ai cependant pas œuvré dans la région du District 44 durant mes années d’enseignement. Les membres du district que je connais sont donc en général celles qui m’ont enseignée à l’école St. Joseph et au pensionnat Notre-Dame de Lourdes. Celle que j’ai choisie de vous présenter aujourd’hui est Sr. Marie-Andrée Lafleur. Pourquoi? Parce qu’elle s’est impliquée dans la communauté et surtout parce que nous avions quelque chose en commun : une affinité pour la production vidéo. Je lui ai donc demandé de nous parler d’elle-même et voici son récit.  (Denise Rancourt-Smith)

 

Vie reçue, vie donnée!

Née à Rockland dans une famille de parents chrétiens, je suis la 4e de 10 enfants (8 filles et 2 garçons).  J’ai fait partie de la Croisade eucharistique et j’allais à la messe chaque jeudi avec mes sœurs.  Nous faisions la prière du soir en famille.

J’ai fait mon école primaire à Rockland à l’école des Sœurs de la Charité d’Ottawa puis je suis allée pensionnaire à Lefaivre et à Ottawa.  J’ai pensé à la vie religieuse dès la 6e année; en 13e, après une retraite vocationnelle je suis entrée chez les Filles de la Sagesse.  Le goût  de la prière et de l’eucharistie augmentaient mon désir de tout donner  et de faire connaître le Seigneur aux personnes qu’Il mettrait sur mon chemin.

Par le vœu de chasteté, je me suis engagée à révéler l’amour de Dieu à mes frères et sœurs en humanité;  le vœu de pauvreté m’invitait à partager mon salaire, mon temps, mes énergies. Et par l’obéissance je répondais  aux appels de mes Supérieures selon les besoins des milieux où nous sommes engagées. Et ces vœux sont vécus dans une relation d’amitié avec la Vierge Marie tel qu’enseignée par notre fondateur S. Louis-Marie de Montfort.

Après l’École Normale, j’ai enseigné à Sturgeon Falls, à Blind River, à Sudbury et à Ottawa… 10 ans au primaire et 34 ans au secondaire.  J’ai repris ma musique pour  devenir organiste dans les paroisses où j’enseignais.  Au Centre Sagesse et au Château, j’ai donné des ateliers tels l’estime de soi, le deuil, le rigolo, les psaumes et la solitude. 

Une activité qui me tenait beaucoup à cœur fut celles des Récitatifs bibliques – durant 14 ans –au primaire et au secondaire.  L’activité consistait à présenter un passage d’évangile, à faire mémoriser le texte, les paroles et la mélodie.  Oui, tout cela pour mettre en action le savoir, le savoir-faire et le savoir-être.  Les jeunes ont été réceptifs et m’ont apporté beaucoup de bonheur lors de cette activité.

J’ai participé également aux Comités de ma Communauté : éveil  vocationnel, formation, spiritualité, Conseil provincial et Chapitre général (à Rome).   Enfin, je suis allée chercher un certificat en Animation à l’Université S. Paul d’Ottawa afin d’offrir des sessions d’animation à Rockland et à Ottawa.   Retraitée depuis le début de la pandémie (avais-je le choix?),  je suis  au repos – enfin, du temps pour lire, rendre divers services à l’Interne, faire un peu plus d’exercices physiques et … pour prier!

Vie reçue, vie enrichie par ce vécu et vie à donner, encore et toujours!

Sr Marie-Andrée Lafleur Sr Chantal de l’Immaculée

         

Voici une photo de notre grande chapelle - 65 mètres de longueur, 16 de largeur et 21 de hauteur!  La chaire est une peu trop loin, à gauche en avant mais elle est de toute beauté et elle pèse 45 tonnes, la sainte table aussi est toute sculptée, les vitraux sont nombreux et très colorés:  vous viendrez voir tout ça lors de votre prochain voyage!!!

================================================================================================

Notre toute première entrevue provient de Marie-Anne Pronovost qui nous présente Lili….

Cliquez ici afin de  visualiser les autres photos de Lili


Je vous présente Lili, une femme qui m’a toujours épatée, depuis que je la connais. Elle est née à Iroquois Falls en 1929. Dès son bas âge, elle a su qu’elle voulait devenir institutrice. C’est son père qui avait remarqué ses talents d’éducatrice quand il la voyait enseigner à sa plus jeune sœur. La famille est déménagée à Sturgeon Falls en 1944-45… Lili parlait bien le français, l’anglais et le polonais, cette dernière langue apprise auprès de son petit ami polonais.

         Après ses années de secondaire au couvent, Lilli s’est dirigée vers l’École Normale à Ottawa. Elle aimerait bien savoir pourquoi on appelait ça l’École Normale.  Vous voyez qu’elle est encore une femme curieuse, voulant comprendre le monde qui l’entoure. C’est ce qui a contribué à faire d’elle une excellente enseignante. Ses leçons étaient toujours intéressantes et pratiques. Je me souviens d’une de ses leçons sur les légumes durant laquelle elle avait servi une soupe avec les légumes qu’elle avait apportés.

         Lili a quitté l’enseignement pour élever ses trois enfants mais, après le décès de son premier mari, elle est retournée enseigner dans les écoles de Sturgeon Falls. Durant les années 80, elle a rencontré Denise Archambault-Landry qui lui a suggéré de sortir prendre leur dîner au resto. D’autres enseignantes se sont ajoutées et les rencontres du mercredi continuent encore avec cette différence que nous sommes toutes à la retraite!

      Lili a eu la chance de rencontrer Pit Coupal qui a été un papa et un grand-papa exceptionnel. Quand Lili Lalande-Lauzon-Coupal a pris sa retraite, elle et son mari ont sillonné les États-Unis et le Canada plusieurs fois: 33 voyages en 33 ans, en roulottes de différents genres! Au début, les deux enfants plus jeunes voyageaient avec eux.

      Suite au décès de Pit, Lili a commencé à s’intéresser aux casse-têtes. Elle en fait encore et affiche fièrement ceux qui lui rappellent de bons souvenirs. Lili a aussi fait partie d’un club de canasta, ainsi que d’autres groupes de cartes, durant au-delà de 60 ans! Mais sa passion, c’est surtout la culture des orchidées. Comme il y a plus de 30 000 espèces d’orchidées, elle peut en cultiver une variété et nous en parler pendant un bon moment.

      Ma première intention était de vous présenter uniquement ce talent particulier qu’a Lili, mais ça serait de passer à côté de tellement d’autres qualités que j’ai toujours admirées chez elle.

      Vous savez, pour chaque phrase écrite ici, j’aurais pu en écrire un chapitre. Si jamais vous trouvez le temps long, allez piquer une jasette avec Lili. Demandez-lui de sortir un de ses 34 albums de photos, et vous serez réjoui(e) d’écouter ses récits.  Elle a une très bonne mémoire.. 

============================================================================================

 

District 44 - Région du ciel bleu 2021